Restauration du chassis

Publié le par maffre yoann

Le chassis est en bon état, une fois débarassé de la feuille de goudron servant d'isolant entre le chassis et la carrosserie, aucun point de rouille.
Après avoir démonté tout les élément des train roulants, un bon nettoyage à la brosse métallique suffit, puis une bonne peinture anti-rouille noire pour l'extérieur et une pulvérisation d'une cire pour corps creux à l'intérieur de la poutre.


Tout les éléments des train roulants après nettoyage et peinture sont remonté avec des pieces neuves : roulement, freins ( qui restent pour l'instant à tambour, je verrai par la suite si le freinage n'est pas suffisant), silentbloc ( changé pour des uréthane), amortisseur.
Les pivots sont refait à neuf, à noter que les kits de réfection du commerce néccessite et réalsage des bagues en bronzes, il faut donc avoir un alésoir de bonne qualité.
Le boitier de direction est entièrement démonté, nettoyé, et remonté avec des joint neuf.
De même la boite de vitesse est nettoyé, les roulements du différentiel sont chgé, ainsi que les tulipes des trompettes, à noté que la bague conique de la transmission côtés gauche était tout simplement manquante, j'ai du donc en faire une.

La boite avant nettoyage :

f43825.jpg

Un petit avant/après des freins :

f34385.jpg

Le chassis et train roulant une fois restauré avec la boite de vitesse en place :

C-000003.jpg

Quelques petites améliorations sont apportées : à l'avant remplacement de la barre stabilisatrice d'origine par une gros diamètre, les amortisseurhydraulique sont remplcé par des amortisseur à gaz, mise en place d'une ceinture de boite et d'une barre " camber compassator" qui fait en quelque sorte office de barre stabilisatrice à l'arrière.

Publié dans restauration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article